Comment s’habiller après 50 ans ?

Envie de partager ?


Je ne pensais pas me poser un jour une telle question mais après un détox penderie de plusieurs heures force est de constater que mon dressing en mode quinqua ne me ressemble plus… Boostée par les bonnes résolutions de la rentrée, je me suis donc attaquée à chaque étagère, à chaque tringle et aucun tiroir n’a été laissé au hasard. Objectif : ranger, trier et faire du vide. Mais surtout, retrouver le plaisir d’enfiler une tenue dans laquelle je me sente bien pour la journée. Or depuis le passage fatidique au 5.0, rien de va plus…

Tout d’abord, mon style a beaucoup évolué. En une décennie, je suis passée de la working girl ambitieuse à l’entrepreneuse digitale, en faisant un crochet par la case « maman »… autant de styles vestimentaires différents. A présent que les enfants ont grandi et que je me consacre à mon job, je m’aperçois que mon dressing est comme la croûte terrestre : un amas de plaques tectoniques correspondant aux différents styles et aux différentes modes qui m’ont habillée ces dernières années.

Ensuite, je découvre que mon corps se transforme. Je n’ai jamais eu de problème de poids, et jamais fait de régimes. C’est donc d’autant plus difficile d’accepter les changements physiques qui accompagnent inévitablement la cinquantaine. Le corps s’alourdit, les contours de la silhouette s’épaississent. La pratique de sport et un régime alimentaire permettent de limiter les dégâts mais le constat est là : c’est un nouveau corps avec lequel on doit composer. Une taille en plus et du bide.

Alors comment s’habiller après 50 ans sans faire mémère ?

Heureusement il y a de bonnes nouvelles ! Première bonne nouvelle : à 50 ans, on se connait. On connait ses points faibles mais aussi ses atouts et on sait les mettre en valeur. Deuxième bonne nouvelle : la mode a changé, envoyant valser les codes vestimentaires. On mixe, on associe, on crée des looks, on accessoirise, le tout avec une imagination et une liberté quasi infinies. On parle d’ailleurs moins de mode que de style. On ne parle plus de relooking mais d’image de soi. L’essentiel est de se trouver soi-même, de traduire par le vêtement son identité. Troisième bonne nouvelle : on est à l’ère du digital, on a donc accès à toute l’information nécessaire pour nous aider ! Conseils avisés de professionnelles (Christina Cordula, Isabelle Thomas sont mes préférées), look books des sites de marques de vêtements (Gérard Darel, J.CREW, La Redoute entre autres), ou encore les rubriques mode des magazines en ligne.

Alors on positive et on s’y met :

1/ on crée son look book personnel : une astuce, si ce n’est déjà fait, créez un compte Pinterest sur lequel vous épinglerez les photos des tenues qui vous plaisent. Cet exercice, fait le plus spontanément possible, vous permettra de faire émerger instinctivement votre style. Ça marche aussi avec des photos découpées dans les magazines !

2/ on trie son dressing : on élimine ce que l’on ne mettra plus. On vire les erreurs d’achat. On prohibe les matières synthétiques (gare à l’effet sauna avec les bouffées de chaleur !) Mais surtout on garde les belles pièces, les intemporels qui trouveront une nouvelle jeunesse avec un accessoire bien choisi.

3/ on complète son dressing avec quelques incontournables qui vont l’updater et l’ancrer en 2016, on en profite pour identifier ses basiques que l’on organisera de manière à optimiser son temps le matin et d’éviter de se poser la sempiternelle question « j’ai rien à me mettre » !

Et surtout, on garde comme leitmotiv cette phrase célèbre que l’on doit à Coco Chanel :

la mode passe, le style jamais !

Laisser un commentaire